5 choses à savoir avant de conduire en Norvège

par 31 Août, 2017Norvège, Par Destination, Préparation, Travel4 commentaires

Pour visiter la Norvège j’ai choisi de louer une voiture. Les transports sont disponibles partout bien sûr, mais j’ai besoin d’une certaine autonomie en voyage, surtout lorsque le pays que je visite est aussi immense. J’ai donc préféré conduire en Norvège plutôt que de faire de l’auto-stop ou prendre des cars pour de longs, très longs, trajets.

Bien que le coût soit assez élevé je ne regrette pas de l’avoir fait, pour pouvoir en voir le maximum !

Voici 5 informations qu’il est bon de connaître avant d’y aller.

Quel permis ?

Tu peux conduire en Norvège avec un permis européen, et le permis français en est un. Donc bonne nouvelle pas de paperasse à faire. Tu as juste à présenter ton permis pour la location de la voiture.

Toutefois, il est souvent exigé d’avoir plus d’un an voire deux ans de permis pour pouvoir louer. Ça varie d’une agence à l’autre mais c’est toujours mentionné clairement sur les sites de recherche.

Il peut également y avoir une condition d’âge minimum et donc des tarifs différents. Idem ça varie !

 

Limitations de vitesse et radars

J’ai eu du mal à m’y faire au début. Une limitation à 80 km/h partout hors agglomération sauf si un panneau indique autre chose. Et le maximum que j’ai pu avoir est de 110 km/h. Oui c’est dur ! Surtout pour de longs trajets. Il y a peu d’autoroutes.

Après quelques jours à conduire en Norvège des journées entières j’ai fini par comprendre que ces limitations étaient juste normales et nécessaires. Les routes passent très souvent par des montagnes ou des campagnes et on pourrait difficilement faire de grands dépassements. Elles sont bien trop dangereuses : virages serrés, routes étroites et vallonnées, pluie …

Il n’empêche que pour les pilotes ce sont de belles routes (ceci n’engage que moi je ne suis pas responsable de ce que tu en fais) !

Conduire en Norvège a été un réel plaisir. Tout le long on peut admirer le paysage incroyable qui s’ouvre à chaque virage et à la sortie des tunnels. Les routes sont bien entretenues même en montagne et dans les contrées lointaines.

Pour en revenir aux limitations saches qu’il y a des radars, fixes ou mobiles, et que ceux-ci sont beaucoup mieux placés et indiqués qu’en France. Je m’explique : ils sont indiqués par un panneau bleu qui mentionne même parfois dans combien de mètres ou kilomètres ils se situent, ils sont également placés à des endroits réellement sensibles (tunnels, villes ou écoles, …). Et il n’y en avait pas tant que ça en dehors des grandes villes.

J’ai lu que les amendes pouvaient être très élevées en cas de dépassement, plus qu’en France. Donc attention !

Ce que tu paies en roulant

Conduire en Norvège revient vite cher aussi à cause des frais payés sur la route ! Tu as d’abord les péages, que tu ne remarques pas toujours, puis certains tunnels, et bien sûr les ferries.

Péages

Ils sont différents de chez nous. On ne s’y arrête pas, il s’agit d’une structure métallique bardée de caméras ou détecteurs qui s’occupent de la note. Quelques mètres plus tôt un panneau bleu indique les tarifs.

Tunnels

Certains tunnels sont payants. C’est indiqué un peu avant également comme pour les péages. Mais impossible de les éviter, sauf en précisant à ton GPS bien à l’avance que tu souhaites les éviter … mais tu rallonges alors le temps de route.

Ferries

Il est normal de payer une traversée, simplement en Norvège ces traversées peuvent être fréquentes lorsqu’on traverse toute la région des fjords. Des traversées de quelques minutes ou non, elles coûtent assez cher. Le paiement se fait soit par le boîtier (j’en parle juste après) soit par CB ou espèces auprès d’agents qui passent dans les files de voitures ou à un guichet placé sur la voie. On paie un tarif par véhicule incluant le conducteur, puis un autre tarif pour chaque passager. On apprécie la vue durant la traversée et c’est vite oublié !

La voiture de location est équipée d’un petit boîtier fixé au pare-brise qui enregistre ces informations. La facture est ensuite réglée lors de la restitution de la voiture. Si tu vas en Norvège avec ton propre véhicule pense à t’enregistrer sur le site Autopass.no.

Bon à savoir

En moto les frais sont moins importants, avec des tarifs plus bas et certains ne concernant que les voitures et caravanes. Tous ces frais servent à l’entretien des routes et autres structures publiques. Et on le voit bien, l’argent sert bien à ça ! Routes entretenues et propres, aires et espaces de repos fonctionnels et réguliers, etc.

La voiture de location est équipée d’un petit boîtier fixé au pare-brise qui enregistre ces informations. La facture est ensuite réglée lors de la restitution de la voiture. Si tu vas en Norvège avec ton propre véhicule pense à t’enregistrer sur le site Autopass.no.

Les distances et temps de trajet

Oublie ce que tu sais des durées. Combien de temps tu mets pour faire 120 km habituellement ?

Si tu veux conduire en Norvège il te faudra de la patience et surtout un GPS pour estimer correctement ton temps de trajet. J’ai pu mettre 4h pour faire un peu plus de 240 km, et même un bon 6h  (sans compter les pauses bien sûr) pour faire un peu moins de 300 km. C’est lié aux limitations et types de routes parcourues. Il faut en fait composer avec la géographie du pays. Les routes longent les fjords bien souvent ou te font traverser des montagnes, et on y ajoute les traversées par ferry. On peut avoir plusieurs ferries à prendre pour un même trajet !

On s’y fait vite ne t’inquiètes pas. Puis il y a des aires de repos assez régulièrement, avec ou sans sanitaires (c’est toujours annoncé avant). Parfois tu as aussi juste de petits espaces bétonnés sur le bord de la route (ne pas confondre avec les arrêts de bus et les petites voies permettant de se déporter dans les virages ou routes étroites). Ce qui permet de s’arrêter un peu partout pour admirer la vue.

Tu peux donc toujours t’arrêter en chemin pour te reposer ou juste admirer la vue.

L’essence aussi est chère

L’essence est assez chère en Norvège. Même si c’est un pays aux ressources importantes en pétrole, eh bien tu paieras le litre parfois plus d’1€60 !

Le diesel et le Gpl sont moins chers. Et dans quelques stations le prix peut descendre en dessous de 14.00NOK, soit en dessous d’1€50.

Sinon il y a aussi de quoi recharger sa voiture électrique un peu partout !  On en voit partout, les norvégiens roulent pas mal avec ce type de véhicules.

Bon à savoir (bis)

Prends la route avec une voiture confortable et robuste. Si tu loues une voiture choisis en de la catégorie « Compacte » et au-dessus. C’est un peu plus cher mais je vois difficilement une mini citadine faire plus de 1000 km sur des routes qui demandent de la tenue. Si tu ne prévois pas de faire beaucoup de route ou d’aller dans des endroits à l’écart (par chemins de terre parfois) n’importe quel véhicule fera sûrement l’affaire.

Le mot de la fin

Finalement conduire en Norvège est assez simple, on conduit du même côté et avec les mêmes règles. Mais c’est coûteux !

Attention, je n’en ai pas parlé, sur les routes de Norvège tu risques de tomber sur des troupeaux de moutons ou de vaches, prudence donc. Autrement on constate très peu de circulation sur les routes hormis dans les grosses villes et autour.

Si tu le peux, et surtout si tu peux y aller en groupe pour partager tous les frais, parcours le pays par la route. Le décor est sublime et tu gagneras du temps sur tes déplacements. Ce qui te permettra de profiter davantage des lieux visités et te facilitera leur accès.

Il est tout à fait possible de visiter la Norvège sans voiture. C’est faisable, moins coûteux et l’expérience doit être tout aussi incroyable !

Bonne route 🙂

A lire aussi :  5 façons de se loger en Norvège

Pin It on Pinterest

Share This