Lexique de la voyageuse : alphabet turc et prononciation

5 Juin, 2017 | City trip, Fiches pratiques, Istanbul, Préparation, Travel, Turquie | 0 commentaires

Un post qui va t’être très utile pour ne pas te louper quand tu chercheras un lieu ou demanderas ton chemin. Ça peut sauver, crois-moi. L’alphabet turc n’est pas des plus compliqués je te rassure, il demande juste une gymnastique pour se retrouver entre les lettres et leur prononciation, notamment celles que l’on peut confondre avec les nôtres.

Pourquoi connaître l’alphabet turc ?

Si tu as prévu un voyage en Turquie la question ne se pose pas. C’est un savoir bien utile. A Istanbul ou dans de grandes villes plutôt touristiques de Turquie tu pourras facilement tomber sur une personne parlant anglais (ce n’est pas garanti). Simplement, si tu dois demander ton chemin et indiquer un lieu bien précis avec un nom, ton anglais ne sera pas plus utile. Et ça se joue à peu parfois, si tu prononces mal on ne pourra pas t’aider efficacement, et beaucoup ne s’attarderont pas s’il se sentent impuissant face à ton charabia. Oui, garde ces bases sous le coude ! Surtout pour demander ton chemin en allant visiter quelques monuments à Istanbul.

Ton anglais est donc nécessaire of course, prends le avec toi. Ce sera ta première solution pour communiquer si tu n’es pas turcophone. Ce qui est normal, et on s’en sort très bien ainsi.

Dans la suite de l’article tu auras donc un aperçu de l’alphabet turc. Si tu dois utiliser un mot turc dans une phrase, autant bien le prononcer d’emblée et éviter une prise de tête (quoi que parfois c’est plutôt amusant et ça créé des situations drôles, selon ton degré de patience et celui de ton interlocuteur).

Est-ce que je vais m’en sortir ?

Oui. Pas d’inquiétude, ça va rentrer. Déjà, good news, une bonne partie de l’alphabet turc s’écrit et se prononce comme le nôtre.

Ensuite pour ce qui est des lettres spéciales, rien de bien fou, il faut simplement se rappeler de prononcer le bon son (au bon moment). Je te donne un exemple : le « u » se prononce « ou », tandis que le « ü » se prononce « u » comme dans urgence. Facile n’est-ce pas ? Avec un peu d’entraînement ça ira très bien.

N’oublie pas, les turcs sont assez chaleureux et ouverts, ils t’aideront donc volontiers si besoin. Il nous est déjà arrivé, avec une de mes copines de voyage, de nous faire accompagner à l’adresse recherchée. Même pas besoin de demander. Ils apprécient l’effort lorsque tu essaies de parler en turc, ils ne te tiendront pas rigueur de quelques difficultés.

Et en pratique ça donne quoi ?

La Turquie n’utilise plus l’alphabet arabe depuis 1928, suite à une réforme initiée par Mustafa Kemal aka Atatürk. Un changement radical qui donne naissance donc à l’alphabet turc, s’appuyant sur l’alphabet latin.

En pratique, ça donne des R roulés, peu de sons gutturaux (dommage pour nous francophones), et quelques acrobaties pour déchiffrer parfois les « i » des « ı » (sans point). Je te laisse découvrir tout ça !

A la fin de l’article je te mets un lien pour retrouver toutes les lettres, avec en plus les sons disponibles à écouter pour bien intégrer leur prononciation.

Et je te mets directement ici aussi en image la fiche en question, tu n’auras plus qu’à suivre le lien pour avoir le son :

Allez tu peux maintenant te plonger dedans ! Voici pour toi, la page pour apprendre à lire et à prononcer l’alphabet turc ICI.

N’hésite pas à me faire part de tes essais (qu’on se marre nous aussi) ! 😉

A lire aussi :  Fiche pratique : transports à Istanbul

Pin It on Pinterest

Share This