Ce que tu dois savoir avant d’aller à Trolltunga #Norvège

21 Sep, 2017 | Les plus lus, Norvège, Préparation, Rando / Trek, Travel | 0 commentaires

Dans l’article précédent je te parlais du parcours réalisé en Norvège ICI. Je voulais revenir sur une des étapes, une randonnée réputée, pour la détailler davantage et t’aider à t’y préparer. Tu trouveras donc quelques conseils utiles avant d’aller à Trolltunga.

Trolltunga est l’un des lieux les plus incroyables à voir en Norvège. L’accès est plutôt difficile mais l’effort est récompensé, et ce tout au long de la randonnée. Oui, on y accède par une bonne rando.

Je te donne les détails dans cet article et surtout quelques conseils pour s’y préparer au mieux. Car tu n’as pas intérêt à l’esquiver ! Si cet endroit attire les touristes du monde entier c’est qu’elle est faisable. Il faut simplement avoir quelques infos avant de se lancer et surtout pour bien vivre cette étape durant ton voyage.

Accès

Pour aller à Trolltunga il n’y a pas de route directe pour atteindre ce bout de rocher. Le seul accès est par les airs ou par la rando de 11 km (ça dépend d’où tu commences), soit 22km aller-retour.

Il existe des circuits organisés avec guide et même des circuits combinant VTT et marche, qui empruntent un autre chemin me semble-t-il.

Le point de départ normal se situe au parking de Skjeggedal, que tu rejoins par bus ou en voiture.

  • Si tu es en voiture tu pourras la laisser pour la journée (tarif entre 300 et 600NOK selon la durée) ou dans un second parking qui se situe plus haut. Le second parking te fait gagner du temps sur ta rando mais coûte aussi cher : 500NOK la journée. Une belle économie d’effort néanmoins, et tu vas de toute façon payer pas mal au parking du bas…Par contre, les places sont limitées dans le parking du haut à 30 places, il faut donc se lever tôt et commencer à faire la queue dès 6h30 (selon les périodes).
  • Si tu te déplaces en bus, tu peux y aller depuis Bergen (3h de route), Odda Camping ou Tyssedal. Attention, il semblerait que les bus depuis Odda ne circulent que jusqu’à fin août. Il faut donc vérifier à l’avance ton trajet avant d’aller à Trolltunga. Depuis Bergen ce sera le bus 930, pas besoin de réserver il faut payer dans le bus (prévoir la monnaie).

J’ai aussi croisé des personnes se rendant à pied jusqu’au point de départ de la rando, c’est au moins 5 bons km en montée. La plupart fait du stop depuis le parking de Tyssohallen en bas. Le problème c’est qu’une fois là-haut, si tu le fais la veille, tu ne peux pas camper près du parking de Skjeggedal.

Y passer la nuit ?

On peut trouver facilement où poser la tente sur le chemin vers Trolltunga. Pour cela il faut être en bonne condition physique pour tout transporter jusque là et il faut s’assurer de ne porter que le strict nécessaire. La rando n’est pas simple, avec de bons dénivelés positifs dès le début. A ne pas faire donc si tu n’es pas expérimentée ou sportive. Si tu es habituée aux trekk, tu pourras démarrer ta rando vers midi pour arriver tôt et t’installer tranquillement.

Il s’agit bien ici de camper durant ta rando, non autour du point de départ. Il n’y a pas d’emplacement. Le seul camping proche est celui de Odda.

Difficulté

Tous les avis lus faisaient assez peur. Je suis allée à Trolltunga avec beaucoup d’appréhensions, imaginant une espèce d’ascension de l’Everest. Je n’ai pas 20 ans de rando ou trekk dans les pattes, mais un peu habituée tout de même, j’ai pu faire l’aller en moins de 4h (temps normal indiqué) en prenant mon temps, surtout pendant la bonne partie difficile du début.

D’autres personnes plus expérimentées avec qui j’ai échangé ont indiqué moins de 3h. Disant je cite « the easiest hike I’ve done in Norway » (« une des randonnées les plus faciles que j’ai faite en Norvège »). Je me suis dis « OK j’ai encore du boulot hein, ne dis pas que tu as failli cracher un poumon, garde un peu de fierté ».

J’ai été surprise de voir autant de touristes aller à Trolltunga (on se suit littéralement par endroits), j’ai alors compris que c’était plutôt des avis de personnes n’ayant pas l’habitude de randonner. Je vais donc essayer de rétablir un peu la vérité :

  • Si tu n’es pas en bonne condition physique ne pars pas seule, et surtout ne force pas si tu n’y arrives pas
  • Bonne condition physique = monter non stop sans avoir le souffle coupé ou pouvoir récupérer avec de courtes pauses, savoir tenir en équilibre, ne pas avoir de problèmes particuliers de santé qui empêchent de faire de gros efforts.
  • N’oublie pas tes lunettes pour bien voir le marquage rouge et éviter de te perdre. Et prends une montre pour ne pas te laisser avoir par le temps.
  • Il fait très froid là-haut, tu seras à l’arrêt donc il faut pouvoir te couvrir.
  • J’ai vu des personnes faire cette randonnée avec de simples basket…et glisser à peu près partout. Elles sont arrivées au bout mais à quel prix ? Dans ces conditions forcément on trouve la rando bien plus difficile qu’elle ne peut l’être.
  • Ce qui laisse entendre que tu peux aussi faire cette rando donc 🙂

Chaque année quelques dizaines de personnes doivent être secourues par hélico. C’est surtout par négligence. Je comprends du coup les mises en garde répétées sur les différents sites officiels, qui s’adressent aux moins expérimentés.

Organisation

Voici quelques points importants avant d’aller à Trolltunga, pour bien te préparer :

  • Regarde la météo avant d’y aller (si fort vent, neige, froid glacial…on oublie, à moins que tu sois une randonneuse/trekkeuse avertie).
  • Démarre la randonnée au plus tôt, avant 7h, pour prendre ton temps en chemin et pouvoir redescendre tranquillement. Il y a un panneau de référence sur le chemin (il sera indiqué) : si tu n’as pas passé ce panneau avant 13h tu dois faire demi-tour pour éviter d’être coincée à la tombée de la nuit. Je pense que c’est surtout par précaution lors des journées courtes ou pour les personnes qui avancent très lentement.
  • Suis bien le marquage rouge. Ce sont des T marqués sur les rochers qui t’indiquent le chemin, aller et retour. A certains endroits il est peu visible donc reste attentive. Des panneaux t’indiquent régulièrement où tu en es (nombre de kilomètres restants).
  • Ne suis pas les gens aveuglément, ils peuvent se tromper ! Suis les T.
  • Je recommande de ne pas t’arrêter trop souvent à l’aller, même si le paysage est magnifique en chemin, et de plutôt garder les pauses au retour pour l’apprécier tranquillement, une fois que tu es sûre de ne pas être prise par le temps.

Matériel

Avant d’aller à Trolltunga voici quelques conseils/rappels qui peuvent t’être utiles :

  • Garde une polaire ou une veste dans ton sac-à-dos, car en haut il fait froid. Même en été.
  • Porte des vêtements confortables, faciles à ouvrir/enlever et remettre. Un coupe-vent ou un imper pour la pluie.
  • Des chaussures de marche (antidérapantes et imperméables). Tu éviteras de te fatiguer trop vite ainsi que les ampoules.
  • Prépare un sac-à-dos, que tu ne rempliras que du nécessaire.
  • Prends un pique-nique pour ton lunch, et assez d’eau bien sûr. En route j’ai rempli ma gourde de l’eau qui coulait, pure et fraicheuh (ne la prends pas près des chemins mais plus haut pour être sûre qu’elle soit propre).
  • N’oublie pas de quoi prendre des photos. Un petit trépied peut être utile sinon tu pourras facilement demander à quelqu’un de te prendre en photo sur le rocher.
  • Ton équipement de camping si tu comptes rester là-haut.

Enfin

N’hésite pas à me poser tes questions si tu comptes aller à Trolltunga. You can do it !

Atypique, à Trolltunga !

 

Une fois à la langue du troll, si tu y vas en période estivale, il y aura un peu de monde. Ce qui veut dire qu’il peut y avoir une file d’attente, pour passer chacun son tour prendre une photo sur le rocher.

Fais bien attention, il n’y a pas de barrières pour te retenir.

Prends ton temps pour ta photo sur le rocher et pour admirer le paysage, tu n’y iras peut-être qu’une seule fois. Profites-en bien.

Parcoure les environs pour admirer la vue autant que tu peux. D’ailleurs, en montant un peu plus (quelques mètres), à gauche de l’endroit où se trouve le rocher, tu peux admirer une vue encore plus impressionnante !

Enjoy !

Mentionne @eatpraytravelfr sous tes photos 🙂

A lire aussi :  Quelles sont les destinations sans visa avec le passeport français ?

Pin It on Pinterest

Share This