Les étapes de mon roadtrip en Norvège

12 Sep, 2017 | Itinéraires / Roadtrip, Les plus lus, Norvège, Par Destination, Préparation, Travel | 0 commentaires

Retour sur les étapes du roadtrip en Norvège réalisé fin août, pour 13 jours. Dans l’article de la semaine dernière je donnais le détail du montant dépensé dans ce voyage ICI. Tu trouveras en fin de page une carte avec le trajet et les points importants où je me suis arrêtée. En cliquant sur la carte tu trouveras quelques commentaires sous certaines des étapes (en cliquant sur les repères placés).

En résumé

Le départ s’est fait depuis l’aéroport d’Oslo, où j’ai récupéré la voiture de location à mon arrivée. J’ai pris la direction du nord directement sans passer par Oslo. J’avais prévu d’y aller au retour tranquillement.

Je n’ai pas été très haut, mon parcours s’est fait dans la partie sud de la Norvège. Il y a de quoi faire et de quoi voir ! Je laisse les régions plus au nord pour un prochain roadtrip.

Pour faire simple, j’ai campé tout le long du voyage. Je m’arrêtais un peu n’importe où, je n’ai pas indiqué les lieux sur la carte. On trouve facilement où dormir en Norvège donc pas nécessaire de charger la carte avec trop d’informations.

J’ai fait peu de grosses étapes, les distances étant assez importantes. Et ce qui est bien c’est que durant ce roadtrip en Norvège le paysage lui-même poussait à s’arrêter régulièrement pour en profiter !

Les étapes

Geirangerfjord

Pour la première étape, départ depuis Oslo en direction de ce fjord magnifique avec des points de vue incroyables à découvrir.

Ce lieu est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Je l’ai trouvé moins touristique que d’autres endroits plus au sud. J’ai l’impression que « peu » de personnes montent plus haut que Bergen. Il y a de l’affluence bien sûr, mais raisonnable !

Breheimsenteret

Le passage qui me faisait rêver. Que je n’ai malheureusement pas pu faire.

C’est un des endroits où l’on peut faire de la rando sur glacier en Norvège ! Un programme alléchant avec une première étape en kayak pour rejoindre le glacier et ensuite la marche sur le glacier.

Ce n’est que partie remise !

Undredal

 

Direction ensuite ce petit village paisible et adorable au milieu d’un fjord. Un endroit assez calme pour faire un tour en kayak sans trop d’affluence.

Une façon de pouvoir se retrouver au milieu de l’eau, entourée d’un paysage magnifique, dans le calme et la paix. Magique ! Je ne voulais plus repartir.

Parc National Hardangervidda

 

J’ai repris la route le soir même. Je voulais passer par ce parc, plus grand plateau montagneux d’Europe. J’y ai passé la nuit, en posant la tente près d’un grand lac. Une vue reposante.

On traverse le parc par la route 7, enfin seulement sur une petite portion…67 km.

Ce serait là que quelques scènes (sous la neige) de Star Wars épisode V auraient été tournées. Mais surtout, c’est un endroit où l’on peut voir des rennes si on se lance dans un bon trekk !

Vøringfossen

 

Le lendemain, avec un réveil doux au son du bêlement des moutons et de leurs sonnailles, on continue dans ce paysage à tomber.

Direction Vøringfossen, des cascades magnifiques. Une halte de courte durée mais bien agréable. Le paysage est fabuleux. Et, comme à tellement d’endroits durant mon roadtrip en Norvège, je me sentais toute petite.

Trolltunga

 

Après les cascades j’ai pris la route pour Trolltunga. J’arrivais le soir là-bas j’avais donc le choix entre dormir en route ou aller directement au parking de Skjeggedal, point de départ de la rando.

En y allant j’ai vite compris qu’il ne serait pas possible de faire du camping sauvage, à moins de faire un gros détour. J’ai donc poursuivi jusqu’au parking pour voir s’il était possible d’y passer la nuit. Paysage encore une fois incroyable en montant dans les hauteurs.

En montant (ça montait dur), j’ai pris deux jeunes autostoppeurs sur le chemin, venus de république tchèque, qui se déplaçaient avec tout ce qu’il faut sur le dos.

Arrivée là-haut il n’y avait pas la possibilité de camper. Je me suis donc garée j’ai dormi dans la voiture comme beaucoup. Nuit courte, pour cette rando il faut se lever tôt !

6h30, déjà du monde qui s’agite. Entre ceux qui ont démarré la rando et qui sont déjà bien avancés, et ceux qui se mettent en place devant l’accès au parking supérieur, je me dépêche pour avoir une place. Un parking qui coûte 500NOK la journée, pour 30 voitures maxi, et qui permet de gagner du temps sur sa rando en la commençant plus haut. Un luxe très appréciable dont je n’ai pas fait l’économie !

Cet endroit est un incontournable, mais la rando qui y mène est difficile si tu n’es pas habituée à randonner ou si tu n’as pas une bonne forme physique. Pour les expérimentées il s’agit d’une rando accessible qui se fera sûrement en moins de 3h à l’aller, et moins au retour. Sachant qu’elle est annoncée à 8h-10h aller-retour. En tout cas elle vaut l’effort !

Tout au long de la randonnée tu peux admirer un paysage incroyable, j’ai regretté de ne pas avoir apporté de quoi camper. La rando étant annoncée très difficile je n’ai pas pris le risque. Je me suis forcée à ne pas m’arrêter à l’aller, seulement au retour pour les photos.

Bergen

 

Deuxième plus grande ville du pays, elle vaut le détour. J’ai aimé son charme et son atmosphère particulière, jeune et à la fois paisible. Également son centre ville pittoresque, avec ses maisons en bois colorées, le marché couvert aux odeurs alléchantes et les bateaux posant dans le décor.

Je n’y suis restée qu’une journée toutefois, bien agréable. Je me suis invitée à la mosquée de la ville, que l’on voit sur la carte, où j’ai fait quelques rencontres.

Preikestolen

 

Direction la prochaine rando, en passant par Stavanger. Une très belle route avec vue sur la mer et quelques traversées qui en mettent plein la vue. Arrivée en début d’après-midi au parking du Pulpit Rock (200NOK), je me suis préparée pour camper là-haut et j’ai commencé la grimpe vers 16h00.

C’est une randonnée assez facile, c’est pour ça que j’ai pris le parti de porter mon sac avec tente et sac de couchage jusque là-haut. Toutefois, qui dit rando facile dit beaucoup de monde…vraiment beaucoup.

Là-haut on a une vue des plus magnifiques sur Lysefjord, un des plus beaux. Il vaut mieux y aller en milieu/fin d’après-midi, faire l’aller-retour. Pour avoir le moins de monde possible. Ce conseil vaut bien sûr en été seulement. Le risque est d’avoir le brouillard si c’est un jour pluvieux. Le matin et le midi le rocher est blindé !

Ce ne sont vraiment pas des conditions pour apprécier l’endroit ou pour prendre de bonnes photos, à moins encore une fois d’y aller plus tard.

L’idée d’y camper n’était pas bonne non plus, car il n’y a pas vraiment d’emplacement où poser la tente, l’endroit étant presque entièrement rocheux. Les quelques espaces de terre étaient inondés mis à part à quelques rares endroits.

Oslo

En route pour la capitale, une longue route. On profite des derniers paysages grandioses sur la route. Oslo est très bien située, et on peut profiter d’une belle nature, légèrement moins spectaculaire.

Ville plutôt agréable, animée et dans laquelle on sent une certaine ouverture d’esprit. Plus cosmopolite que les autres villes traversées durant tout le roadtrip en Norvège.

On y trouve un peu partout des restaurants halal. La communauté musulmane y est bien plus visible et présente. Il y a également plusieurs mosquées à travers la ville, chacune appartenant à des tendances différentes. Sur la carte j’en ai marquée une, le Centre Culturel Islamique de Norvège (ICCN).

Je ne suis pas restée longtemps à Oslo, mais elle mérite un grand tour en vélo, pour faire la tournée des musées notamment et aller plus près de la mer.

The End

Cette boucle a été décidée à la dernière minute. J’aurais ajouté une étape avant celle de Geirangerfjord, en allant plus haut faire la Trollstigen, la route des trolls.

J’aurais également prévu plus de randonnées, la Norvège étant le pays où la randonnée et les sports en plein air font partie de la culture ! Les paysages s’y prêtent tellement.

J’aurais passé aussi une nuit ou deux dans les parcs de Jotunheimen et de Jostedal. Sublimes endroits, où la nature nous enveloppe entièrement.

D’autres roadtrip en Norvège seront à prévoir pour aller plus au nord et découvrir également les îles Lofoten, un rêve !

 

Carte de ce roadtrip en Norvège :

A lire aussi :  Quelles sont les destinations sans visa avec le passeport français ?

Pin It on Pinterest

Share This