Peur de l’inconnu : 5 clés qui m’ont aidée à la vaincre[#4]

21 Août, 2017 | Motivation/Mindset, Reco lecture | 0 commentaires

La peur de l’inconnu a de multiples causes. Je partage avec toi les 5 clés principales qui m’ont permis d’avancer dans mes projets et moins (beaucoup moins) m’inquiéter avant de me lancer. Ces clés permettent de prendre le recul nécessaire face aux opportunités qui se présentent à toi, afin de ne pas prendre peur et les accepter lorsque tu en vois. Dans le précédent article je te parlais du moment présent.

La quatrième clé qui me semble importante dans ce parcours est l’importance (ou non) de notre entourage dans nos prises de décision. L’entourage, quand tu t’appuies sur lui, va être déterminant pour dépasser ta peur de l’inconnu. Tu auras bien souvent deux groupes:

  • ceux qui t’empêchent d’aller plus loin et alimentent tes peurs
  • et ceux qui te poussent et t’encouragent à les dépasser

Mon entourage

Je me souviens d’un exercice assez simple qu’on m’avait demandé de faire il y a deux ans déjà. Il s’agissait de prendre une feuille blanche et des feutres et de poser la feuille devant moi au format paysage. Avec les feutres je devais dessiner plusieurs cercles autour de moi (représentée par une bulle avec écrit « MOI » au milieu de la feuille). Chaque cercle représentait un cercle de connaissances, en allant des plus proches aux moins proches.

J’avais dessiné 3 cercles :

  • la famille
  • les amis proches
  • les connaissances et autres amis

Sur chaque cercle je devais placer les noms des personnes que je voulais, les personnes que je voyais assez souvent bien sûr pas les personnes que je ne voyais qu’une fois tous les 8 ans. Une fois les noms placés sur les cercles qui correspondent, je devais dessiner une flèche allant du nom de la personne vers « MOI » au centre. Je devais indiquer certaines informations :

  • le temps passé avec chaque personne nommée, représenté par un cercle : j’entourais donc le nom d’un petit cercle si c’était peu de temps, d’un grand si c’était beaucoup de temps passé ensemble.
  • l’importance de la présence de la personne dans ma vie, ce qu’elle m’apportait, représentée par l’épaisseur et la forme de la flèche. Une flèche pleine plus ou moins épaisse si la personne apportait beaucoup dans ma vie, une flèche fine donc si elle apportait peu, et une flèche en pointillés si elle apportait essentiellement du négatif.  J’avais ajouté le long de chaque flèche, en un mot, ce que la personne m’apportait (amour, amitié, attention,…).
A lire aussi :  Peur de l'inconnu : 5 clés qui m'ont aidée à la vaincre[#3]

Un travail qui m’avait permis de faire un constat essentiel : il y avait quelques flèches en pointillés et quelques flèches fines. Et le souci, c’est que ces flèches venaient de personnes avec qui je passais pas mal de temps. Remise en question oblige, j’ai dû prendre mes dispositions : soit pour changer la nature de cette relation, soit pour la mettre à l’écart.

Pourquoi ?

Cet exercice avait permis de mettre en évidence la nature de certaines relations et donc de voir qu’il y a avait des personnes qui m’étaient soit toxiques soit prenantes. Elle me prenaient beaucoup d’énergie, mais aussi transféraient leurs peurs, leur pessimisme et leur immobilisme sur moi. Et étant donné que j’absorbe assez les états d’âmes des autres…pas bon mélange pour dépasser ma peur de l’inconnu et sortir de ma zone de confort. On ne peut avancer en étant entourée de cette façon. Il fallait que j’inverse la tendance et que je réduise le temps passé avec ces personnes pour augmenter le temps passé avec les « bonnes personnes ». C’est mathématique finalement.

Cette façon de procéder est un peu déshumanisante mais elle permet de rester objective et d’éviter de se laisser prendre par des hésitations ou craintes envahissantes. En regardant ça de manière simple, en prenant de la hauteur, j’ai pu prendre les mesures qui découlaient de ce constat. Un constat fait grâce à ce simple dessin : j’étais ralentie dans mes projets et j’étais pas bien.

LE problème à cette étape n’était pas tant de faire le « ménage » dans mes relations, c’était aussi de me reformater et changer mon mindset. Me débarrasser de ces influences et m’en détacher pour développer de l’optimisme et plus de courage pour passer à l’action.

Ce que ça a changé ?

Quand j’ai identifié les personnes qui m’apportaient quelques chose et étaient positives dans ma vie, j’ai renforcé ces liens et augmenté le temps passé avec ces personnes, et donc la fréquence de nos rendez-vous. Et ça dure encore aujourd’hui : j’ai fini par intégrer ce réflexe de survie pour les différentes rencontres faites par la suite. Tout naturellement, depuis, je ne développe aucun lien avec les personnes qui me semblent négatives et vais vers les personnes positives, encourageantes. Bon gré mal gré je filtre, parfois inconsciemment.

Depuis, je suis mieux entourée et j’avance plus sereinement. Un entourage positif t’encourage et te pousse dans tes projets. Il te rassure et t’aide même tout simplement à les réaliser et à avoir moins peur de l’inconnu.

Attention, ça ne signifie pas que les personnes avec qui ça n’allait pas étaient « mauvaises », c’est simplement une relation qui ne fonctionnait pas normalement ou n’était pas bénéfique. ET on n’est pas obligé de mettre cette personne à l’écart, on peut changer la nature de la relation en question (moins de temps, mettre une distance, lui être positive et bloquer l’influence en sens inverse,…). SAUF avec les personnes vraiment toxiques pour nous. Il existe des livres sur le sujet et des conseils appropriés pour t’aider si tu es dans cette situation.

Ce qui est important dans cette façon de procéder c’est que tu reprends un peu plus la main sur ta vie, et tu n’attends plus, tu ne subis plus les craintes des autres et tu avances en mettant de coté ta peur de l’inconnu.

Être utile

A lire aussi :  Nouveau magazine Outdoor !

En changeant mes relations, j’ai aussi cherché à être utile aux autres, à ces personnes avec lesquelles je préférais être. Une relation n’est pas à sens unique et je suis aussi un nom que l’on peut inscrire sur un de ces cercles. Mon but est d’avoir la bonne flèche, la plus épaisse possible !

Je t’invite vivement à te demander ce que tu peux apporter à une personne, ce tu apportes à ton entourage, à chaque personne. Es-tu cette personne toxique pour l’autre ? Es-tu une personne négative pour tes amis ou ta famille ? Alimentes-tu les peurs de quelqu’un ? Ce sont des questions importantes aussi pour améliorer tes relations et tes échanges.

Ces questionnement et ces changements ont été importants dans ma vie. Ils ont été difficiles à mener, mais ils ont été surtout source d’amélioration et d’apports positifs, d’élan,  pour aller de l’avant, passer enfin à l’action pour mener mes projets. Je n’aurais jamais pu si j’étais encore entourée de pessimisme et de peurs infondées.

On demande souvent l’avis de nos amis ou de notre famille pour nos prises de décision. Nos choix sont facilités lorsqu’on est entouré des bonnes personnes. Autrement, on n’a que des échos négatifs, échos de peurs que l’on projette sur nous. Il est donc primordial de t’entourer de personnes qui t’encouragent et voient tes qualités, qui te valorisent. Qui te permettent de te recentrer sur toi quand tu en as besoin et de rester à flot (moralement) quand il faut. Tu pourras ainsi vaincre ta peur de l’inconnu plus facilement, avec le soutien nécessaire.

Conclusion

Beaucoup ne sont pas conscients des effets qu’ils produisent sur les autres. C’est donc à toi de prendre les devants. Tout changement ne peut émaner que de toi, tu ne peux attendre qu’il vienne des autres. Car tu n’as aucun pouvoir d’action ou de décision sur les choix de personne si ce n’est les tiens. Là encore c’est simple et logique : tu ne peux changer personne d’autre que toi même !

Dans le prochain article de la série, le dernier, je te donne encore un autre outil pour passer à l’action et ne plus trop réfléchir. Trop de réflexion tue l’action. Il s’agit d’un outil simple, découvert récemment (Merci Samir !) qui permet de se bouger, de tuer dans l’œuf les hésitations.

Pin It on Pinterest

Share This